Comment fabriquer un poulailler ?

Envie de vous lancer dans un élevage familial de poules, pour pouvoir profiter d’œufs frais chaque semaine ? C’est un beau projet qui pourra réunir toute la famille. Les enfants aimeront s’occuper des animaux, et en plus les poules présentent beaucoup moins de contraintes qu’un chien. Avant d’acheter les poules, il vous faut un poulailler. Un abri dans lequel elles se sentiront bien pour vous pondre de bons œufs frais. Vous avez plusieurs options : le poulailler en bois, le poulailler en plastique ou encore mieux si vous êtes un peu bricoleur : la construction de votre propre poulailler. Ici, nous nous pencherons sur cette dernière solution. Vous trouverez donc les clés pour accueillir dans les meilleures conditions votre élevage de poules pondeuses dans votre poulailler.

Que dit la loi ?

Vous pouvez construire un poulailler d’une surface de 20m² sans contrainte. Pour les plus grands espaces, il faudra demander un permis pour la construction. Pour le nombre de poules, il ne faut pas dépasser 50, sinon votre élevage familial sera considéré comme une exploitation agricole.

Il est évidemment mieux de prévenir les voisins, encore plus particulièrement si vous habitez en ville et que vos jardins sont collés. Car qui dit poules, dit nuisances sonores et olfactives. Cela vous évitera des conflits de voisinage.

Les différentes races de poules

Au moment de choisir vos poules, attention de ne pas vous tromper entre des poules d’ornement et des poules pondeuses. La poule d’ornement ne sert à rien de plus qu’à faire joli dans votre jardin. Donc si vous souhaitez de bons œufs frais, c’est vers la poule pondeuse qu’il faudra vous tourner.

Les éléments à prendre en compte avant la confection du plan de construction

Un poulailler doit être résistant, sec, pratique, aéré et propre. Le bien-être des poules est lié à la propreté de l’abri, il doit donc être facile à entretenir.

L’emplacement et la surface

Concernant la surface et le nombre de poules par m², on compte au minimum 1m² par poule, mais l’idéal est de leur prévoir 2m². Plus elles auront d’espace, plus elles seront heureuses. Ensuite, il faut penser à l’emplacement de l’abri pour poules. Il ne doit pas être placé en plein soleil, ni en plein vent. Il est important de prévoir un terrain assez grand qui permettra de déplacer régulièrement leur parcours, afin de laisser au terrain le temps de se remettre de leurs grattages incessants.

Les différents espaces et accessoires du poulailler

L’abri est le principal espace de vie du poulailler. Il doit être bien surélevé pour être préservé de l’humidité. Il est doté d’un plancher et est accessible par une trappe qui se referme et grâce à une rampe en pente. Il faut lui prévoir une grille de ventilation ou des volets rabattables. L’avantage des volets est que lorsqu’ils sont ouverts, les poules bénéficient d’une bonne luminosité et qu’il est possible de les fermer pour protéger les pondeuses en cas de pluie. Il est essentiel de prévoir du grillage au niveau des ouvertures pour éviter aux prédateurs d’y accéder.

Le perchoir permet à la poule de se reposer. Il s’installe à une hauteur comprise entre 30 et 70cm au-dessus du sol. Veillez à bien placer les différents perchoirs à la même hauteur, pour qu’il n’y ait pas de rivalité entre les poules. Le pondoir, comme son nom l’indique, est réservé à la pondaison et à la couvaison. L’idéal est un pondoir par poule. Il est placé au-dessus du sol et en dessous des perchoirs. Il faut prévoir une trappe d’accès à proximité ou un tiroir amovible pour récolter les œufs frais après la ponte.

Les poules ont également besoin d'une mangeoire et d’un abreuvoir dans le poulailler. La première reçoit les aliments et le deuxième l’eau. Le mieux est de les prévoir assez larges et de privilégier l’acier inoxydable pour faciliter l’entretien.

L’enclos, aussi appelé cage à poules, est l’espace extérieur d'un poulailler dans lequel les poules pourront gambader en toute sécurité. Cela évite qu’elles se promènent partout dans votre jardin. Même si c’est plus pratique, il ne doit pas être nécessairement collé au poulailler. Il est peut-être placé à proximité du terrain de l’abri.

Enfin, le toit est un élément essentiel du poulailler. Il doit absolument être en matière hydrofuge pour garantir une bonne isolation et préserver les poules du froid et de la pluie.

Quelle matière pour construire un poulailler ?

Là, il y a deux options : le bois ou le béton. Le bois est plus facile à travailler et idéal pour ceux qui débutent en bricolage. C’est aussi un bon isolant et en plus, il est écologique. L’astuce pour que les poules n’aient ni trop chaud l’été, ni trop froid l’hiver, est de rajouter un isolant au bois. Pour le béton, il faudra prévoir une structure résistante. C’est une construction plus complexe. En revanche, le béton est plus sécurisé et résistant que le bois. Mais il tient très chaud et devient vite un four. Il est donc indispensable de prévoir des ouvertures pour aérer l’abri l’été.

Voilà, vous avez toutes les cartes en main pour dessiner le plan de construction de votre poulailler et savoir comment le construire. Que vous optiez pour un poulailler en bois, avec des planches ou en béton, l'important est de bien préparer votre projet pour fabriquer un abri optimisé et d'anticiper le coût lié à un poulailler : achat des poules, entretien du poulailler, soins des poules, etc.

 

Notre sélection

POULAILLER EN BOIS 4 POULES - JAVA

ENCLOS POUR POULAILLER 6 POULES - CHABO

POULAILLER EN BOIS 3 POULES AVEC ENCLOS - GALINETTE