L'histoire du parasol

Dès l'arrivée des beaux jours, le parasol est partout. Nous le rencontrons sur les plages, sur les terrasses des bars, des cafés ou aussi, dans nos jardins. C'est un objet indispensable pour se protéger du soleil et avoir un petit coin d'ombre frais. Revenons sur son histoire...

Le parasol voit le jour 2000 ans avant J.C, chez les Grecs puis chez les Romains. Il a une forme semblable à une ombrelle. A l'époque, le parasol est un signe de puissance humaine et divine. Les personnes s'en servent pendant les forums et les jeux du cirque. Les cavaliers les utilisent quand ils montent à cheval. Les parasols évitent les inconvénients de la pluie mais aussi, du soleil. Cet objet devient également, un accessoire de mode grâce à Catherine de Médicis en France. Par ailleurs, au XIXe siècle, dans les rues, chaque individu a son parasol portatif. En 1820, les grands parasols arrivent sur les plages du Nord. Les aristocrates et bourgeois se protègent du soleil pour garder un teint pâle. A cette époque, avoir une peau bronzée est un signe d'appartenance à une classe inférieure. Le parasol se popularise en 1936, pendant les premiers congés payés et les Trente Glorieuses. Peu à peu la production des parasols se délocalise en Asie. Dans les années 70, il est important d'assortir son parasol avec sa tenue vestimentaire. Enfin, le parasol qui protège des ultras violets apparaît et devient la star des plages, des jardins et des terrasses avec ses coloris et ses tissus multiples.

 

Lire aussi :

Le parasol chauffant