Aménager un jardin Japonais

Afin de bien aménager un jardin japonais, il faut disposer des pierres Ishi. Ce sont des roches usées par le temps. Disposez-les de manière à créer un éboulis de montagne. Mettez des pas japonais qui sont des pierres plates servant à créer des allées extérieures.

Petits conseils

Installez un coin d'eau pour créer une ambiance zen et naturelle. En effet, la présence d'eau dans un jardin japonais est primordiale. Vous pouvez créer un bassin, un ruisseau, une cascade, un étang, ou tout simplement une fontaine. N'oubliez pas d'y installer des pierres d'eau et de déposer de la mousse et des fougères dessus.

Du côté des végétaux, évitez de planter des arbres qui deviennent trop conséquents avec le temps. Il faut les tailler souvent afin de leur donner la forme d'un pin de la montagne, par exemple. Le Niwaki, le bonsaï et le cerisier sont des arbres spécifiques au jardin japonais.

Il est souhaitable d'illuminer votre jardin japonais pour le mettre en valeur pendant la nuit. Pour rester dans le style japonais, installez des "toros". Ce sont des lampes bouddhistes qui servaient à éclairer les temples. Pensez, également à mettre des spots en arrière plan pour égayer vos arbres pendant les périodes sombres.

Les différents jardins japonais

Il existe cinq types de jardins japonais :

Le Tsubo-niw, également appelé le jardin de cour intérieure, est idéal pour les petits extérieurs car il demande 3m2, seulement. Il suffit d'y installer des pierres, des pas japonais et des petites lanternes.

Le Karesansui représente le jardin zen et est très plébiscité en Europe. La surface n'est pas importante pour le jardin Karesansui. Il comporte trois pierres différentes et le sol est en granit concassé. La première pierre est haute, la deuxième est basse. Elles sont placées à la verticale. Enfin, la troisième est plate et à l'horizontale.

Le Kaiyushiki est consacré à la promenade. Il demande un grand espace avec des lacs, des lanternes, des ponts, des ruisseaux et des bassins.

Le Cha-niwa est un jardin spécial pour le thé. Il n'est pas nécessaire d'avoir une grande surface pour pouvoir le réaliser. On y installe des lanternes, des pierres, des petits bassins d'ablution appelés tsukubai et des pas japonais.

Le Shakkei-zukuri est également nommé le paysage emprunté. Afin de réaliser ce type de jardin, il est nécessaire d'avoir un paysage naturel en continuité après le décor japonais. Ainsi, il se fond naturellement dans le jardin. En arrière-plan, le mieux est d’avoir une montagne et que la végétation se lie naturellement au paysage. Le jardin Shakkei-zukuri doit comporter des pierres, des lanternes, des ponts, et des lacs.

Lire aussi :

Histoire et caractéristiques d'un jardin japonais