Les mauvaises herbes

Personne n'échappe aux herbes folles dans son potager. Que sont-elles? D'où viennent-elles ? Comment s'en défaire? Nous vous disons tout sur les mauvaises herbes.

Qu'est ce que les mauvaises herbes ?

Les mauvaises herbes également appelées adventices poussent dans les endroits non désirés. Ces herbes folles ont mauvaise réputation auprès des jardiniers. Leurs racines sont, en effet, difficiles à arracher et se déployent facilement.  Leur système racinaire est très étendu, ce qui rend leur désherbage ardu.

Quelles sont les plus communes

Les ennemis les plus courants de notre jardin potager sont les pâquerettes, les pissenlits, les orties, les boutons d'or et les trèfles. Il existe aussi des mauvaises herbes toxiques, allergènes et urticantes. Dans cette catégorie, nous retrouvons : l'herbe à poux allergène et cause des rhumes des foins ou encore l'herbe à puce, qu'il faut éviter de toucher à main nue car elle donne de douloureuses irritations de la peau.

Pourquoi les mauvaises herbes sont-elles présentes ?

Les adventices sont utiles dans la lignification, c'est à dire, à la fin des saisons de croissance. Elles aident à protéger chaque plante et arbre du temps hivernal. Par ailleurs en leur présence, le risque d'érosion des sols est réduit et ces derniers deviennent un lieu adéquat pour l'hivernage des insectes.

En quoi les herbes folles sont-elles gênantes ?

Les plantes parasites sont néfastes pour votre potager puisqu'elles récupèrent l'eau, les substances nutritives et les minéraux dans votre sol, au détriment de vos fleurs et de vos légumes. Elles peuvent aussi attirer des insectes nuisibles, comme les phytoplasmes, le nématode des racines et la punaise. De plus, elles poussent rapidement, se déploient en masse et attaquent vos plantes en les étouffant. Elles ralentissent considérablement la croissance des plantes de votre jardin.  Il est donc indispensable de les retirer de votre potager.

Comment se débarrasser de ces parasites ?

Les différentes solutions et techniques sont relativement simples. Tous les jardiniers ont leur désherbant. Ce sont des produits herbicides. Cependant, ils sont chimiques et nocifs pour notre santé, pour les plantes que nous cultivons et aussi pour la planète. Alternative à l'herbicide, le sarclage est une technique qui consiste à arracher la racine grâce à un outil nommé binette. Il faut bien l'enfoncer dans la terre pour éviter de sectionner la racine et être certain de tuer la mauvaise herbe.

Par ailleurs, un désherbage régulier évite l'arrivée de mauvaises herbes. Il est mieux de le faire manuellement. C'est une technique économique, efficace et écologique. En outre, l'utilisation d'un outil coupant comme le couteau désherbeur  ou une houe, pour les plus grandes surfaces, est tout autant efficace contre les herbes folles. Bien évidemment, il est impératif de retirer la racine pour éviter la repousse de celle-ci. Enfin, les mains vertes amoureuses de la nature préféreront une méthode écologique, à savoir le paillage. Il s'agit d'une couche de matières végétales : feuilles, paille...  que l'on met sur la terre au-dessus de pied de la plante, au printemps, après un désherbage. Cette méthode limite la repousse et la croissance des adventices, garde un sol aéré et souple et limite les écarts de température de la terre.

A lire aussi :

entretenir votre potager

les dates de plantation